Convertir notre regard : la Providence sans idée du mal

M. Olivier BOULNOIS
La Providence - n°162 Juillet - Aout 2002 - Page n° 7

Quand survient un deuil imprévu, une souffrance insoutenable, une catastrophe terrible, la question surgit, du coeur de l’incroyant comme de celui du croyant : où est Dieu ? Que fait-il ? Pourquoi laisse-t-il survenir un tel mal ? La question est légitime : protester contre Dieu est une attitude aussi ancienne que les prophètes : « Combien de temps, Seigneur, vais-je t’appeler au secours ? Tu n’entends pas ! Crier contre la violence ? Tu ne délivres pas ! Pourquoi m’obliges-tu à contempler l’abominable en restant à regarder notre misère ? Devant moi, pillage et violence, dispute et haine se déchaînent » (Habacuc 1, 2-3). Pourtant, cette protestation n’a de sens dans la Bible qu’en s’adressant à Dieu, car cette plainte implique autant de confiance qu’elle révèle de déception. Mais adressée à un autre que Dieu, la question sert aussi à mettre en doute son existence. Le problème est cité chez saint Thomas d’Aquin comme une difficulté à dépasser pour démontrer que Dieu existe : « Si Dieu existait, il n’y aurait aucun mal. Or on trouve du mal dans le monde. Donc Dieu n’existe pas » (Somme théologique I, q. 2, a. 3 argument 1). L’argument a été mille fois invoqué par la philosophie comme une preuve de la non-existence de Dieu. Devenu banal, il imprègne les représentations et la mauvaise  conscience de nos contemporains1. [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Voir, dans ce numéro, l’article de Lawrence GOODALL, « Théodicée ex nihilo », pp. 11-30.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 19

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Providence - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger