Le culte marial dans la tradition luthérienne

Reinhard MUMM
Né de la Vierge Marie - n°15 Janvier - Février 1978 - Page n° 58

Les catholiques s'imaginent volontiers, parfois pour le regretter, qu'ils ont l'exclusivité d'un culte marial. Il n'est pas indifférent qu'un protestant montre ici que le luthé­ranisme a toujours honoré la Mère de Dieu.

La première page,58, est jointe.

1. MARIE, la Mère du Seigneur, est-elle vénérée dans cette partie de la   • chrétienté qui fut marquée par la Réforme du XVIe siècle ? (1). Les répon­ses à cette question ne sont pas unanimes. Car d'une part nous rencontrons de nombreux témoignages d'un culte de Marie fondé sur l'Evangile. Mais d'autre part on ne peut nier qu'actuellement, parmi les pasteurs et donc dans les parois­ses de -l'Eglise réformée, on ne porte que rarement une attention particulière à la Mère du Seigneur. Les fêtes de Marie qui ont un fondement biblique et un caractère traditionnel (2 février, 25 mars, 2 juillet) ne sont qu'exceptionnellement marquées par des offices religieux, bien que dans les Eglises qui se réclament de la Confession d'Augsbourg, elles passent pour des fêtes religieuses autorisées et prévues au calendrier. Mais seuls les pasteurs qui ont senti l'importance de familiariser leur paroisse avec Marie et les apôtres saisissent l'occasion que leur offre ainsi l;année liturgique. Souvent ils causent ainsi une légère surprise, et mê­me chez certains une opposition à cause des résonances a catholiques » que cela implique, mais ils trouvent aussi des fidèles qui les approuvent avec reconnais­sance.

C'est au temps de l'Avent et de Noël que Marie apparaît le plus nettement dans la proclamation de l'Evangile et la piété des fidèles. Les textes, surtout ceux de l'Evangile de Luc, fournissent l'occasion de reconnaître l'importance de Marie. Certains cantiques du livre de chants de l'Eglise réformée, ainsi que d'au­tres chants populaires que l'on chante avec plaisir, ravivent le souvenir de la Vier­ge Marie. De grandes oeuvres de Heinrich Schütz et de Jean-Sébastien Bach qui font partie du répertoire classique de l'Eglise luthérienne, mais aussi des oeu­vres de maîtres modernes, répétées et chantées chaque année à l'occasion de la

 

(1) Voir Reintraud Schimmelpfennig, Die Geschichte der Marienverehrung im deutschen Protestan­tismus, Paderborn, 1952

 

 

...

 


Revue papier

La revue papier est épuisée , seul l'achat de pdf est disponible

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Né de la Vierge Marie - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger