Yves-Marie Hilaire et l’Histoire religieuse

En 1985 fut publié le tome 1 de l’Histoire religieuse de la France contemporaine, aux Éditions Privat. Les trois tomes 1985-1988 devinrent le « Cholvy- Hilaire », les deux premiers bien accueillis, le troisième prêtant inévitablement à débat ou … comment recevoir le Concile ? La tentative du renouveau d’une histoire, trop envisagée sous l’angle politique, se serait traduite par le titre Histoire religieuse du peuple français depuis 1800, date choisie intentionnellement, sinon in fine par l’ouverture des négociations en vue du Concordat. Mais l’éditeur en décida autrement et reprit, ce fut une erreur, le titre d’Adrien Dansette (1948-1951, Flammarion). Il n’est pas inutile d’y revenir, car dans l’Avertissement du tome 2 Dansette avait dû battre sa coulpe, il n’abordait « qu’occasionnellement le protestantisme et le judaïsme […] quand je parle de l’Église, j’entends la catholique ». Et, par ailleurs, écrivait‑il, « J’étudie l’histoire religieuse de la France contemporaine sous l’angle du conflit qui a mis aux prises l’Église catholique et la société ». 

Tout autre était notre propos. Y.-M. Hilaire et moi avions fait connaissance au début des années 1960 alors que Marc Venard accueillait quelques historiens de diverses périodes dans une demeure familiale sur les bords du Rhône près de Vienne. Viendraient par la suite les rencontres dites de « La Bussière » un fructueux lieu d’échange auquel nous devons beaucoup.

Hilaire, c’était alors le diocèse d’Arras ; Cholvy, le diocèse de Montpellier. L’année 1965 fut décisive pour nous deux. En effet, nous avions obtenu l’autorisation d’accéder à l’Archivio Secreto Vaticano et nous étions partis pour Rome, accueillis, on ne peut mieux, par l’abbé Paul Poupard, le futur cardinal et Président du Conseil Pontifical pour la culture. Aux Archives vaticanes, ouvertes une demi-journée seulement,  nous puisions côte à côte dans la matière des mêmes cartons de la Nunziatura di Francia où ce qui concernait les diocèses était naturellement mêlé selon un ordre chronologique. Montpellier était beaucoup plus fertile en incidents de diverses sortes. Yves-Marie me faisait passer ses trouvailles et vice-versa. Pour occuper notre autre demi-journée nous allions dans les archives des congrégations et instituts : excellentaccueil, grâce au Père [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
17.63€ 2.10% 18.00€ 38

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père I (en pdf téléchargeable) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger