Amour humain et fidélité à l'Eglise

Michel BRESSOLETTE
Appartenir à l'Eglise - n°5 Mai - Juin 1976 - Page n° 72

 Entre le couple et l'Eglise existe une parenté, qui a ses exigences et peut connaître ses tensions.

La première page, 72, est jointe.

AU moment de rédiger quelques lignes pour dire comment des gens mariés vivent leur appartenance à l'Eglise, la Déclaration sur certaines questions d'éthique sexuelle vient relancer une polémique qui, pour être nouvelle, n'a rien de neuf. Aux arguments et aux affirmations classiques du document s'opposent les griefs et les critiques unanimes des modernes scoliastes. Cette mise en scène confortable peut-elle nous convaincre que l'Eglise hiérarchique ne sait rien dire et n'a surtout rien à dire en ce domaine ? Est-ce de gaîté de coeur que nous prendrons notre parti de ce discrédit accéléré de la parole de 1'Eglise ?

 Au milieu de toutes ces questions, voici quelques-unes de nos remarques [[Ce pluriel n'est pas qu'un protocole. Je voudrais qu'on entende ici deux voix : que par la mienne passe aussi celle de mon ami et collègue Maurice Montabrut, qui a réfléchi et travaillé avec moi à ce texte et m'a aidé par ses avis et ses notes.]].

 De nos jours, des problèmes nouveaux et des façons différentes d'aborder des problèmes anciens font surgir des prises de position multiples d'où, quoi qu'on prétende, la morale n'est jamais absente. Mais dès qu'un auteur ou un responsable de groupe précise sa position morale, aussitôt jaillissent critiques, contestations et cris d'écorchés vifs. Cela est surtout vrai des positions qui concernent le domaine sexuel. On ne voit pas que les autres documents du Concile, que des textes comme Populorum Progressio aient suscité une pareille et salutaire contestation. Finalement, indifférence et silence devant textes et appels de Paul VI manifestent aussi, à leur façon, ce discrédit de la Parole que certains feignent de découvrir tout à coup et de déplorer. De plus, que ces discours soient reçus dans le silence ou dans la colère, on n'est pas sûr pour autant que ces discours soient véritablement et intégralement lus. Un centon de citations, quelques commentaires passionnels et allusions moqueuses ne remplacent guère un texte complet, si bien qu'il est toujours aisé de choisir une cible spécialement adaptée au tir d'artillerie que l'on tenait en réserve. Quel chrétien, heurté par Humanae Vitae ou par le récent document, (p.72) aura vraiment eu entre les mains le texte intégral ? Qu'importe, son opinion est faite ! Il lui suffit de lire, pour se convaincre de sa largeur d'esprit, tous les commentaires défavorables. Reconnaissons aussi que le Vatican et l'Eglise pourraient se préoccuper davantage d'une circulation plus efficace de l'information et d'une information audible et intelligible pour des hommes vivant en 1976. Une telle remarque a souvent été faite, mais on n'en a cure. Les récriminations contre les mass-media sont lassantes et stériles. Mais les conditions de la publication du récent document sont affligeantes. Faudra-t-il que se multiplient les alertes pour qu'on y remédie ?

 ..........


Revue papier

La revue papier est épuisée , seul l'achat de pdf est disponible

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Appartenir à l'Eglise - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger