L’acédie, l’ennemie de la joie spirituelle

Jean-charles NAULT
La Joie - n°174 Juillet - Aout 2004 - Page n° 31

Qu'est-ce au juste que l'acédie, ce manque de soin pour son salut et le grand obstacle à la joie ? Comment la tradition monastique et théologique l'a-t-elle comprise et étudiée au fil des siècles ? S'agit-il d'un mal d'un autre âge, ou bien est-il encore actuel ?

ON raconte qu’au temps des Pères du désert, un samedi de fête, il arriva que les frères mangent à l’église des Kellia. Et comme on présentait le plat de bouillie, abba Helladios l’Alexandrin se mit à pleurer. Abba Jacques lui dit: «Pourquoi pleures-tu, abba?» Il répondit: «Parce que c’en est fini de la joie de l’âme, c’est-à-dire du jeûne, et que voilà maintenant le contentement du corps»1. La conception de la joie qu’avaient ces maîtres spirituels de l’Égypte, vivant aux IVe et Ve siècles, nous fait peut-être sourire. C’est sans doute que nous ignorons que leur préoccupation essentielle se résumait à la seule question, fondamentale: comment être sauvé? Tel était le but de leur ascèse et l’aspiration profonde de leur cœur. Telle était la source de leur joie, mais aussi de leurs larmes. Or leur perspicacité leur avait dévoilé qu’un obstacle redoutable se dressait sur la voie du salut, l’akedia, l’acédie, littéralement, le manque de soin pour son salut. Mais qu’est-ce que l’acédie? Comment la tradition monastique et théologique l’a-t-elle comprise et étudiée au fil des siècles? S’agitil d’un mal d’un autre âge, ou bien est-il encore actuel?

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


1. Helladios S1, in Les Sentences des Pères du désert. Collection alphabétique, Éditions de Solesmes, Solesmes 1981, 329.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 15

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Joie - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger