Discours à la conférence de Pékin sur les Femmes

Mary Ann ANN GLENDON
La jeunesse et l'Église - n°122 Novembre - Décembre 1995 - Page n° 145

Professeur de droit à Harvard, Mary Ann Glendon était à la tête de la délégation du Saint-Siège lors de la IVè conférence mondiale sur les Femmes. Nous donnons des extraits de son discours du 5 septembre 1995. Cet article est cité dans le dossier sur la"Journée de la Femme". Il est important dans la lutte de l’Église pour la dignité humaine et des femmes!...

De Rio de Janeiro à Vienne, du Caire à Copenhague et maintenant à Pékin, la commu­nauté des nations et chaque État séparément ont été attentifs à la signification et aux conséquences pratiques de ce qui avait été affirmé dans le premier principe de la déclaration de Rio, à savoir que « les êtres humains constituent le centre du soutien au développement ».

Aujourd'hui, plus que jamais, notre tâche est de passer des aspirations à l'action. Nous devons veiller à ce que ce qui a été affirmé à un niveau universel devienne partout dans le monde une réalité dans la vie de tous les jours des femmes. Dans l'histoire, l'oppression des femmes a privé l'humanité de ressources inexploitées. La reconnaissance de l'égalité, en dignité et en droits fondamentaux, des femmes et des hommes, et la garantie d'un accès pour toutes les femmes au plein exercice de ces droits auront des conséquences de grande envergure et fourniront de considérables réserves d' intelli­gence et d'énergie, particulièrement nécessaires dans un monde qui cherche dans la douleur et la difficulté la paix et la justice. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 20

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La jeunesse et l'Église - pdf 7.84€ 2.10% 8.00€ Ajouter au panier