Notre corps promis à la résurrection

Mgr. Claude DAGENS
Résurrection de la chair - n°87 Janvier - Février 1990 - Page n° 4

La foi chrétienne ose affirmer que la mort n'est pas définitive, définitive, mais que l'homme, dans sa totalité corporelle et et spirituelle, est promis par Dieu à la résurrection. Cette foi foi en la résurrection peut paraître scandaleuse, inacceptable ou imaginaire. Comme pour les premiers auditeurs de Jésus, notamment les Sadducéens, ou pour les philosophes d’Athènes qui ne peuvent pas admettre que le corps, cette « prison de l'âme », accède au monde de Dieu. Nous nous trouvons ainsi devant un  double défi et une double question: comment justifier cette foi en la résurrection ? Quels en sont les fondements ? Et d'autre part, comment la comprendre ? Quel en est le contenu et quelles en sont les implications pour notre corps ?

I- Foi en la résurrection de la chair: pourquoi ?

1. La prédication de Jésus

Première raison: elle fait partie de la « foi catholique reçue des apôtres » et se rattache à la prédication de Jésus lui-même. Affronté à l'énigme de la résurrection, avec l'histoire de la femme mariée sept fois (Luc 20, 27-40), le Christ affirme qu'il existe une logique de la résurrection, différente de la logique de ce monde, une logique de vie absolue à cause de Dieu qui « n'est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants » (Marc 12, 27). Jésus sera encore plus explicite, en liant l'Eucharistie et la résurrection future: « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6, 54). [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 1

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Résurrection de la chair - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger